google-site-verification: google91c43051cad13d90.html

La montage au visage

La montage au visage

La montage au visage

Aujourd'hui, je me propose de vous révéler le dessous des cartes d'un passage clé de mon livre Népalsolo. Commençons par lire l'extrait en question : " Dans une pente, je chemine depuis ce qui pourrait être un interminable moment, le tout ponctué d’arrêts respiratoires. La notion de temps m’a quitté ! Pas un nuage dans le ciel, pas un souffle d'air mais seulement une expérience qui vient se graver à jamais dans mon esprit. Totalement écrabouillé par cette magie sans pareil, je décide de faire halte. Je prends en pleine gueule un

enseignement qui se délivre dans l'absence absolue de toute forme de bruit. Un homme sans âge apparaît soudainement et comme venu de nulle part. Il se tient à mes côtés, immobile et silencieux. L'infinie énergie qui se dégage de ce tableau éclabousse chacun des minuscules atomes dont je suis constitué. Sur la fine lame «sabraire» de l’incroyable Himalaya se dansent des secrets qu'une modeste conscience comme la mienne ne pourrait qu'effleurer ! Le ressenti est pourtant éminemment présent. Il permet d’appréhender une grande partie de ce qui se livre maintenant. Imbibé et imprégné jusqu'aux os, il me faudra du temps pour digérer ce que je suis en train d’ingurgiter là ! Et si se jouait l'ultime expérience de l'indéchiffrable SILENCE? S'ouvre d'un coup une brèche illuminant la vacuité ! Derrière l’incommensurable portail du vide se présente la

voie d'accès du fin fond de ces indescriptibles montagnes. Dans la profondeur des entrailles himalayennes, des milliers d'années de stationnement d'esprits semblent «parqués». Quel soudain sens aigu s'éveille en mon sein pour que j'y goûte ainsi? Vaine interrogation. En de tels moments, aussi précis que précieux, il suffit d'être un livre ouvert sur une page absolument vierge. Je m’offre à l'impression ! Combien de jours, de semaines, de mois, d'années faudra-t-il pour décoder, comprendre, inclure l’ésotérisme immémorial qui m’assaille? C'est exactement tout cela que je suis venu chercher ici. Je suis happé des pures bontés naturelles et servi bien au-delà de mes plus délirantes attentes. Mon mystérieux invité va s'en retourner par sa voie secrète. Nous nous quittons dans une jonction de mains reconnaissantes : « Namasté ». Il disparaît au premier virage venu. "

Page 104.

 

 

Derrière chaque mot se tient un sens... Les espaces et les silences des intervalles chuchotent, eux aussi, leurs secrets et l'œil aiguisé saura les re-connaitre... Ce présent passage fut le théâtre de ma nécessaire redescente au risque d'y laisser la vie ! J'étais alors en train de m'asphyxier sous les affres d'un œdème pulmonaire. En cette matinée hivernale à plus de 5000 mètres d'altitude, le ciel était aussi limpide qu'un parfait cristal. L'occasion unique de découvrir la perfection du silence. Un phénomène presque totalement disparu de notre belle planète bleue. A ces altitudes ne subsistent plus ni faune ni flore permettant, les jours sans vent, d'appréhender le silence absolu. Une expérience aussi assommante que "délivrante" d'allégresses... Je décidais de faire halte et de m'assoir en position du Lotus. Il va sans dire que le respect dû à notre Mère la Terre ne s'était jamais mieux exprimé en mon sein qu'à cet instant ! Le simple mot "écologie" ne pouvait en rien contenir l'immensité de l'amour que nous devrions porter à notre planète. Néanmoins, une expérience encore bien plus folle allait se délivrer. Les notions d'espace, et surtout de temps avaient, là, volé en éclats ! Une révélation ultime sur l'inexistence du temps linéaire et mathématique, inventé par nous les humains, m'était présentée ! Les lieux me criaient, dans ce silence assourdissant, que le temps n'existe pas !!! J'expérimentais ainsi cette sublime impression de flotter au milieu de nulle part sans plus aucun repère accroché à la matière. Un fou sentiment de n'être rien et absolument Tout en même temps m'envahit alors. Je me re-trouvais ridiculement insignifiant face à cette montagne gigantesque et pourtant éminemment important afin de pouvoir offrir cette expérience inouïe à des niveaux supérieurs ! Décider d'incarner ici-bas, dans un corps, une étincelle d'Esprit se révélait être la fin ultime et première de notre mission terrestre. A savoir :   

Spiritualiser la matière !!!     

Comme précisé dans l'extrait, ma "modeste conscience" pouvait alors recevoir cet Infini enseignement. Et pourquoi là et pas ailleurs me demanderez-vous? Tout simplement parce qu'elle était sortie des concepts de la connaissance, du savoir et de toute recherche de rationalisation ! C'est ça la force suprême du "ressenti". Cette intuition qui transcende les concepts de la matière et s'offre aux seules Énergies !!! Et de poursuivre : " S'ouvre d'un coup une brèche illuminant la vacuité ! " L'absence de pensée, d'idées ou de contenu est alors primordiale... C'est ça la vacuité : se laisser transcender et transpercer par des "informations vibratoires" et non pas matérielles ou "scientifiques". Bien sûr, cela va à l'encontre de tout ce que l'on nous apprend depuis la naissance jusqu'à la mort... Et pourtant, c'est ainsi que se délivrent les secrets. Tenter de comprendre, d'analyser ou de connaitre ce qui m'était délivré là aurait été la pire des entreprises et comme précisé, il suffisait dès lors " d'être un livre ouvert sur une page absolument vierge." De s'offrir à l'impression. Toute l'énigme de l'êtreté se livrait alors ! En lieu et place de mes propres énergies construites sur un raisonnement de savoir et de résultat, s'imprimait une Énergie Infinie sans commencement ni fin : celle de l'Univers ! On pourrait tenter de noircir tant et tant de milliers de lignes ici ou ailleurs afin d'expliquer cela mais tout serait vain ! Ce que cette expérience m'avait offert en ce jour ne se théorise pas.... Je ne pouvais faire que vibrer aux fréquences de cette Force et alors d'en conclure que : " L'infinie énergie qui se dégage de ce tableau éclabousse chacun des minuscules atomes dont je suis constitué." Redescendu sur le plancher des vaches, et rattrapé par un quotidien, le temps humain reprit son emprise sur moi me laissant à cette interrogation himalayenne : " Combien de jours, de semaines, de mois, d'années faudra-t-il pour décoder, comprendre, inclure l’ésotérisme immémorial qui m’assaille ?" L'apprentissage du vide continue au jour le jour depuis cette ineffable expérience de la vacuité !!! Mon cheminement ne tient plus qu'à ma capacité à ouvrir la vanne du robinet de purge aux eaux usées de mes certitudes ou autres à prioris....

 

 

Le pourquoi de la "montagne au visage".....

Quant au vieil homme me direz-vous? Venu et retourné de ce nul part, je me souviens surtout de ce vibrant "Namasté" échangé et signifiant : "La divinité qui est en moi reconnait et salue la divinité qui est en toi". Quoi de plus important?

 

YS.

 


Affichage par page
Trier par

"L'ego cache toujours une montagne de pureté" Népalsolo Tome 1

15,00 *
En stock
Expédition possible sous 1 jours
Poids du colis: 200 g
*
Les prix sur le site internet sont en euros sans facturation de TVA selon l'article 293b du CGI