Imprimer

Vers la désobéissance civile?

Vers la désobéissance civile?

Vers la désobéissance civile?

L'actualité s'emballe et il faut nous y attarder, car nous entrons dans l'inévitable virage d'un grand changement. Pris que nous sommes dans notre temps et nos croyances sociétales, il n'est pas forcément évident de se rendre compte combien nous sommes dans un tournant de notre propre histoire!

 

Il ne sera jamais d'actualité, ici, de prôner la force et la violence. En aucun cas.  

 

Pas plus du côté des policiers que des civils!

 

Que l'on casse des biens publics ou incendie des voitures ne sera jamais la bonne solution. Que penseriez-vous si le véhicule incendié fut le votre et qu'il soit votre seul moyen d'amener vos enfants à l'école ou à l'hôpital? Qu'il fut votre unique sésame pour vous rendre à votre travail? Trouveriez-vous juste de payer le prix fort à ces contestations en tant que seul individu? Il ne peut et ne doit pas y avoir de violence et destructions pour une cause qui se veut défendre la justice!

 

Casser est plus facile que construire, Aimer plus difficile qu'haïr.... 

 

Faire preuve de douceur, de non-violence et de respect est éminemment plus compliqué que de laisser se transformer son exaspération en haine destructive, j'en ai parfaitement conscience. Il ne faut pas faire rimer détermination et destruction! Les victoires construites sur la violence sont toujours éphémères

 

Il ne peut pas en être autrement

 

On entend de plus en plus parler du retour d'une révolution telle celle de 1789. Elle a certes conduit à la constitution des droits de l'Homme mais n'a-t-elle pas amené aussi à la Terreur? Souvenez-vous qu'elle déboucha sur la prise de pouvoir de Napoléon Bonaparte. Après une courte et salutaire réforme de la France, il sombra dans la mégalomanie en tentant de conquérir toute l'Europe au prix de guerres sanglantes

 

Résultat: la France revint à la monarchie (certes parlementaire) et aux rois dont elle avait coupé les têtes!!!! 

Est-ce de cette terreur sanglante et improductive que nous voulons vraiment? 

Ne sommes-nous pas enfin mûrs afin de mener une désobéissance civile comme réalisée par un Gandhi en Inde?

 

Gandhi cirtations

 

Voilà une forme de résistance qui s'oppose à la révolte classique mettant en scène une violence contre une autre violence

Notre désobéissance civile se proposerait d'arrêter de nourrir le pouvoir en place et sans recours à la force physique mais par notre non-coopération déterminée... 

Pourquoi pas par "mes journées sans l'état" où nous ne ferions rien! 

Le nerf de ce système: c'est le fric et nos gouvernants ne pensent qu'à cela et à rien d'autre.

 

Alors, privons-les de cette maladie obsessionnelle qui les ronge et qu'ils nous veulent faire adopter à tous prix. 

 

Le premier théoricien de la désobéissance civile fut un auteur français, La Boétie, qui rédigea ceci dans son ouvrage  "Le discours de la servitude volontaire" en 1574. 

 

"Comment peut-il se faire que «tant d’hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations endurent quelquefois un tyran seul, qui n’a de puissance que celle qu’ils lui donnent ?» 

ou encore:

«Pareillement les tyrans, plus ils pillent, plus ils exigent, plus ils ruinent et détruisent, plus on leur baille, plus on les sert, de tant plus ils se fortifient et deviennent toujours plus forts et plus frais pour anéantir et détruire tout; et si on ne leur baille rien, si on ne leur obéit point, sans combattre, sans frapper, ils demeurent nus et défaits et ne sont plus rien, sinon que comme la racine, n’ayant plus d’humeur ou aliment, la branche devient sèche et morte.» 

 

Défendre coute que coute "notre" pouvoir d'achat, c'est encore faire le jeu de ce système construit sur le pillage du reste du monde. C'est vouloir être, nous aussi, certes dans une tellement moindre mesure, des tyrans de la planète des pays pauvres... 

 

Ne sommes-nous pas devenus assez grands pour comprendre que la voix du partage est notre salut? 

 

J'aimerai ainsi vous dire que l'avenir, c'est nous: Nous tous qui croyons et savons que ce système injuste et profondément inégalitaire ne peut ni durer ni s'étendre à la planète entière sous peine de nous plonger dans un profond chaos. Notre avenir meilleur, c'est de comprendre au plus vite que nous devons ré-apprendre à partager entre nous tous ce que la Nature offre à l'ensemble des terriens. Ceux qui travaillent comme des esclaves à l'autre bout du monde pour enrichir une poignée de gens déjà millionnaires ici ont, eux aussi, des rêves et des envies de bonheur comme NOUS.


Prenons cela en considération et devenons fraternellement responsables les uns des autres!!!!


Yan SERRE.

Rédigé le 07/12/2018.

Le texte peut être partagé en précisant la source et l'auteur. Retrouvez mes livres en cliquant:  ici

collapsologie. Yan SERRE

 

 


Affichage par page
Trier par

Les pèlerins de l'invisible

19,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 2 jour
Poids du colis: 100 g

"L'ego cache toujours une montagne de pureté" NépalsoloT1

15,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 200 g

"La révélation de soi" Népalsolo Tome 2

15,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 200 g

Les maladies du Bien ou la philosophie d'un ordinaire.

18,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 100 g
*
Les prix sur le site internet sont en euros sans facturation de TVA selon l'article 293b du CGI.
La livraison est gratuite dans le monde entier.