Imprimer

Une imprimante à énergies

Une imprimante à énergies

Les ailes du désirMarion dans «Les ailes du désir» de Wim Wenders.

Avez-vous remarqué combien les questions les plus essentielles de notre existence nous demeurent trop souvent cachées? Combien nous sommes souvent démunis à trouver réponses aux choses qui sont le fondement même de notre incarnation ici bas?!

Pour ma part, l'un de ces questionnement central fut, des décennies durant, de comprendre pourquoi nous semblions naître avec des qualités et des défauts qui nous paraissent dès lors comme intrinsèques et généralement insurmontables! Des interrogations sur ce pourquoi nous possédons des dons, des prédispositions mais aussi des handicaps ou des tares? Cruelles injustices que celles-là me diriez-vous ou au contraire, pour d'autres, «tout est parfait» et ce bien au-delà des apparences. Vaste question n'est-il point!

Ce que je vais tenter de vous livrer au travers de ce très court résumé me fut finalement offert par voie «énergétique» ou «vibratoire» et non via la connaissance....

Par conséquent, l'argumentation développée ici n’engage que moi et demeure parfaitement contestable!

Il me semble néanmoins bon de parfois poser des paroles et des actes, et ce au risque même d'être décrié voire raillé!

Débutons donc:

Si Dieu, l’Énergie primordiale, l'Univers, la Force.... Quel que soit le nom qu'on Lui prête (et le mieux serait surtout de réussir à ne Lui en prêter aucun!) est nécessairement parfait et pur, alors d’où peut bien découler l'origine du mal?

Le Bien aurait-il pu se corrompre lui-même ou peut-être même accepter de se laisser sciemment corrompre?

La question demeurait fondamentale et la réponse vibratoire qui me fut apportée (après de longues années) tenait peu ou prou en ceci:

L’énergie Première fut, Est et demeurera au delà des temps, celle de l'Amour! Sans commencement et sans fin, elle EST à jamais!

«Au commencement était le Verbe» est-il dit, tout comme les hindous ou autres bouddhistes parlent du son vibratoire «OM» qui créa l'Univers.... L'ensemble des êtres vivants (de la Création) seraient ainsi nés par la manifestation unique de la vibration Aimante.

(Profitons-en pour rappeler l'amour que nous devrions porter à tous les êtres vivants dès lors que nous entrons en spiritualité....)

Il serait bien inutile d'apposer quelque notion religieuse sur la dite vibration aimante mais plutôt d'y sentir intrinsèquement notre condition à l’incarnation. Constitutionnellement pur, nous aurions donc sciemment décidés de nous incarner et ainsi de prendre tous les risques à l’expérimentation de la dure matière. Je m'interrogeais alors sur le comment il fut seulement possible de nous dénaturer au point que nous descendions dans des fréquences aussi basses? Celles, par exemple, des ténèbres dans lesquelles nous nous sommes aujourd'hui plongés via le matérialisme à outrance!!!

L'information donnée n'en fut que plus cinglante : par le biais du libre arbitre!

Si l'offrande de l'expérience terrestre fut faite sans cette notion, alors nous en serions restés à l'état de pantins ou de marionnettes! Comment l'Amour aurait-elle pu nous proposer pareil apprentissage sans la capacité à choisir, à être et à demeurer libre?! Il n'y a donc qu'une seule et unique impossibilité à notre condition :

Celle de pouvoir refuser de choisir!

Pour les cinéphiles, je vous invite à découvrir, ou à redécouvrir, le magnifique long métrage de Andrej Kislovsky nommé «Bleu» de la trilogie «bleu, blanc, rouge» pour Liberté, Égalité, Fraternité.... Dans le premier opus de ce triptyque, l'actrice Juliette Binoche y incarne si gracieusement le rôle d'une jeune femme tentant l'expérience du refus et du non choix. Elle décide alors de s'enfermer chez elle et surtout sur elle! Une sorte de tentative à l'ablation de sa propre liberté. On y découvre, entre autres, combien nous sommes ainsi obligés aux choix perpétuels et permanents dans notre existence...

C'est d'ailleurs l'une des choses les plus effrayante et terrible pour l'Homme que de comprendre et d'accepter combien il est libre!!!

Film Bleu

Tous les moyens seront donc bons afin de nier cette fantastique possibilité! La victimisation en étant un des principaux outils au travers des : «J'y peux rien, c'est ma nature», «Je suis né sous une mauvaise étoile», «Je n'ai jamais eu de chance», «C'est toujours sur moi que ça tombe», «On ne peut rien faire face aux puissants de ce monde, ils ont tous les pouvoirs... » et encore tant et tant d'autres fausses excuses...

Notre nature intrinsèque est donc celle de l'Amour disions-nous! Or, c'est tout justement cette équation Incarnation/Libre arbitre/Amour qui a permis l’expérience des profondeurs abyssales dans lesquelles nous nous sommes volontairement aventurés! Une pure Énergie d'Amour vibre probablement TOUJOURS à la même fréquence et seule notre liberté à la négation de celle-ci a rendu possible la situation ubuesque actuelle. Voyez-vous ainsi combien nos orientations principales basées sur les notions de salariats, de profits ou encore nos acharnements à vouloir «gagner notre vie» deviennent subitement étranges?

Avons-nous donc pris cet immense risque de descendre ici bas, dans la matière, pour y seulement accomplir une carrière, se construire une renommée, honorer des factures et partir une fois par an en vacances….?!

De la sorte, nous vivons donc et très probablement éminemment éloignés de nos immenses capacités spirituelles.

Véhicule d'incarnation poussé à son terme, disons carrément mal mené et porté à bout, l'enveloppe charnelle se délite mais pas l’Énergie qui en a permis la constitution ! Celle-ci ne peut en aucun cas disparaître car, «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme» comme aimait à le dire Lavoisier inspiré par le philosophe de la Grèce antique Anaxagore. C'est ainsi que, via notre liberté de faire et de penser, fut rendue possible la création d'énergies autres que celles de l'Amour!

C'est par le biais de nos propres choix et de l'indispensable libre arbitre que nous avons pu créer, de toute pièce, une autre énergie que celle de la Bonté initiale! Prenez-vous là conscience de notre pouvoir absolu en tant que créateur incarné?!! C'en est presque inimaginable, non?

Quel être a donc une telle capacité de maîtrise, sur cette planète, en dehors du genre humain? Absolument aucun! C'est donc à cette occasion que serait venu au monde ce que je nomme «l'imprimante à énergie» que nous sommes tous sans exception aucune! De la sorte, grâce ou à cause de cela, selon le côté où l'on se place, l'Homme a pu introduire et imprimer sur le blanc immaculé de l'Énergie spirituelle dont il est tiré des envies, des désirs, des besoins ou des émotions et ainsi de suite.

Expérimentant génération après génération des forces énergétiques nouvelles, il s'est éloigné de sa Source de bonté lumineuse.

Partant de là, le fonctionnement est des plus simples et calqué sur celui des strates en géologie. Couches sur couches se sont construits de très puissants égrégores. Après cela, qui pourrait bien se plaindre de se retrouver au cœur d'un désert brûlant et insupportable après avoir systématiquement emprunté la route du sud?

Mieux que n'importe quelle autre, la notion du «karma» semble parfaitement éclairer cette idée des strates énergétiques empilées les unes sur les autres! Nous parlions cinématographie un peu plus haut et il est bon de faire nouvelle référence, et pas des moindres, en citant le fabuleux film de Wim Wenders: Les ailes du désir.

La narration y présente deux anges flottant spirituellement au dessus d'un Berlin encore coupé par son cicatriciel mur. Ils pénètrent la psyché des humains incarnés sans pouvoir expérimenter la densité de leur condition de chair. L'un des deux souhaite néanmoins, et plus que tout, en faire expérience.

Sa volonté à s'incarner est finalement semblable à la nôtre et la plus valable de toute : AIMER!

Point seulement un ou une Autre que soi au final mais d'aimer et d'embrasser toute l'existence elle-même! Apprendre à goûter et à jouir de la vie... du si fameux «instant présent» dont nous nous goinfrons perpétuellement dans une totale inconscience!!!

Car si la cause première de cet ange est bien de rejoindre la trapéziste Marion et de follement la chérir, il ne peut accomplir cela qu'au travers d'un véhicule d'incarnation et ce afin de réapprendre ce que sont la jouissance du présent et du faire.

De mon côté, il y a peu, je me suis rendu dans un centre bouddhiste à Marzens où le distingué Lama Zopa dispensait ses enseignements sur le tantrisme. En ce lieu, j'ai passé quelques jours en tant que bénévole à la cuisine. Pendant que les séminaristes emmagasinaient les cours du Lama, je prenais plaisir à couper des carottes, des salades et toutes autres sortes de légumes*.

A quoi bon cette digression vous demandez-vous?

A celle de l’Expérience des carottes !!!

Car se mettre au service de....., éplucher des légumes pendant une demi journée en pleine conscience de ce que l'on est en train de faire : c'est aussi et surtout cela que méditer! Je savourais là l'existence telle qu'elle est dans toute sa simplicité. M'était offert au travers de cette occasion une fantastique possibilité à la re-connexion. Au cœur des heures passées à couper et éplucher se confirmait une merveilleuse possibilité : la jouissance du présent!

Or, jouir véritablement du présent au travers des actes aussi sobres que simples du quotidien, c'est bien souvent s'offrir un retour vers la source de l'Amour! C'est vers cela que nos possibles spirituels peuvent se tourner dans le choix libre et conscient.

Nous est ainsi consacré le privilège de pouvoir sur-imprimer de l'énergie sur celle de l'Amour!!!

Il ne tient qu'à nous que la dite énergie ne soit qu'un prolongement aimant apposé sur les fréquences basses de la matérialité. Ainsi, ne serions-nous pas tout simplement ici bas afin de spiritualiser la matière? Ce fut, sans doute aucun, le pourquoi des informations qui me furent données. Toute montée en fréquences vibratoires ne m'est soudainement apparue possible qu'au travers de ces deux notions cardinales que sont l'humilité et la simplicité...

Croyez-moi, j'en suis profondément convaincu!

*Cette prise de conscience ouvrait même les portes aux enseignements jaïnistes considérant les racines, telles les carottes ou autres pommes de terre, comme des êtres vivants arrachés aux entrailles de notre Mère la Terre.

Donc proscrites!

On pourrait aller encore plus loin en touchant à la notion du pranayama enseignant les vertus des énergies subtils contenues dans l'air qui suffiraient à se nourrir.

Yan SERRE.

Article initialement paru ici: Présences Magazine.

Le texte peut être partagé en précisant la source et l'auteur. Retrouvez mes livres en cliquant:  ici


Affichage par page
Trier par

Les maladies du Bien ou la philosophie d'un ordinaire.

18,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 100 g
*
Les prix sur le site internet sont en euros sans facturation de TVA selon l'article 293b du CGI.
La livraison est gratuite dans le monde entier.