Imprimer

Par le sentier de la colère

Par le sentier de la colère

"Monde de merde" "Race humaine pourrie" "Gouvernement corrompu" "Salaud de banquiers" "On bousille la planète"..... 

On pourrait allonger cette liste presque à l'infini tellement chacun d'entre nous a tant et tant entendu ces phrases et les a prononcées lui-même!!! Sur le chemin de l'élévation personnelle se tiennent presque toujours la colère, le sentiment d'injustice et la conviction que le monde est mal fait et inchangeable... 

 Il me semble que c'est une étape normale, voire cruciale, au changement de soi. 

 Mais pourquoi? Plutôt que d'entrer dans de belles théories ou de débiter des "faut faire ci et pas ça" il me tient à cœur de rester ancré dans la "concrétude" de nos quotidiens. Sur mon chemin spirituel, je n'ai pas manqué de rencontrer (et encore aujourd'hui) à de nombreuses reprises cette fameuse colère, ce sentiment d'impuissance et d'injustice comme probablement l'ensemble de celles et ceux qui veulent participer d'un monde meilleur.  

 La prise de conscience fut la première et nécessaire étape sur la route à la re-connexion au Soi. 

 Elle offre un sentiment de joie et presque de plénitude qui ne dure souvent guère longtemps. Les événements de nos histoires de famille, de couple et de travail nous rattrapent si vite que notre soudaine félicitée peut se muter en colère et en sentiment d'impuissance. C'est là, sous les ressentiments que vient se cacher la victimisation. Peut-être, finalement, une colère contre soi-même que l'on ne manque jamais de reporter sur les autres et l'ensemble de la planète plutôt que de tenter de l'analyser et de la comprendre. Des blessures d'enfance, des privations, des échecs trouvent dans cette colère extérieure tous les moyens de s'exprimer sans se montrer au grand jour et en dénigrant ce qui nous entoure. 

 "Ha! Si seulement le monde était différent.... Comme ceci ou comme cela. Alors.... Ce serait génial. Mais il ne l'est pas et je n'y peux rien du tout. " 

 Nous sommes si persuadés d'être parfaitement conscients de tout ce qui nous entoure mais en fait tellement inconscients de tout ce qui se passe au dedans, à l'intérieur!!!

 

Dalaï Lama

 

En fait, ce n'est pas le monde qu'il faut vouloir changer mais soi-même. 

 Point de salut en dehors sans ce profond travail de l'intériorité... 

 Ma colère fut donc si souvent le fruit de mon travail intérieur, et seulement de celui-ci, que j'avais bon rôle de me dire qu'il y en avait de l'injustice tout autour de nous! Qu'elle existait vraiment, nous prenait tous à la gorge et nous assaillait. D'ailleurs, tout est fait pour que nous ne voyons qu'elle partout et tout le temps. La télévision en est sûrement le plus terrible et concret des exemples. Toutes ces informations qu'on nous jette au visage ont justement pour principal but de maintenir notre attention et notre conscience à l'extérieur

 Nous voilà pris dans un tourbillon et un flot de boues négatives et anxiogènes, avec pour seule certitude que la solution est liée aux possessions et à l'argent.... 

 En nous montrant des milliers d'horreurs à travers le monde, on nous maintient aussi dans cette certitude que tout est mieux ici sans jamais mettre en lumière que dans beaucoup de contrées désargentées, on vit avec tellement moins d'Avoir et plus d'Être!!!   

 Du coup, l'accent est mis sur la souffrance... 

 Celle que nous identifions facilement lorsqu'elle montre la misère extérieure et que nous ne voyons pas quand il s'agit de celle qui nous assaille intérieurement. Car cette folle croyance que le bonheur se tient dans l'Avoir et la possession plutôt que dans la re-connexion avec ce que nous Sommes vraiment, notre "êtreté", nous est martelée dans le crâne depuis notre petite enfance. Du coup, moi aussi, j'ai pesté contre les hommes politiques, les banquiers, les assureurs, les voleurs, les menteurs, les manipulateurs, les pervers(e)s narcissiques..... Jusqu'à m'y noyer, m'y perdre et m'y contraindre

Mais à quoi bon puisque tout venait de moi: 

Du projecteur de ma propre vie que je suis à chaque instant depuis le départ, chargé de mes vieilles énergies remontées de cycles en cycles. Mon blog en a d'ailleurs exposé quelques beaux exemples au fil du temps et surtout au début car, comme dit précédemment, il résonnait de ce que j'émettais à cette dite période.  

Pas question donc de les supprimer puisqu'ils sont le reflet de ma progression, d'une continue montée en fréquence, en vibration. Il fallait en passer par là comme tout un chacun.

résonance

 J'étais encore trop tourné vers l'extérieur, bien trop occupé à blâmer ce que je préférais voir sous mes yeux que mes colères intérieures que je me cachais si bien à moi-même. 

 Je trainais ainsi ma propre carriole de merdes internes, rivée à mon véhicule d'incarnation!!!

Seulement, doit venir le jour et le temps où la lointaine prise de conscience se rappelle à nos bons souvenirs. Il faut alors sortir de sa posture de victime, celle de se croire née sous une mauvaise étoile, de se sentir agressé et pris au piège de ce monde. Aussi, de mettre un coup de frein dans la descente à la facilité et à l'auto aveuglement. Vient alors toute l'inertie du poids de la dite carriole qui vous pousse au cul et retarde le ralentissement à nos habitudes mortifères... L'inertie de la matière et des croyances si ancrées en notre sein. Certes, cela prend du temps mais, point d'avancée possible lorsque l'on reste bloqué à ce stade du développement

 Car, en fait, ce fameux monde n'est que le reflet de nos propres énergies!  

 L'addition cumulative de nos ressentiments, nos peurs et nos colères. Chaque être émet, tout d'abord inconsciemment, puis de plus en plus en conscience, une énergie vibratoire qui lui est propre. Cette même énergie est si puissante qu'elle impacte notre propre être et son environnement proche -construction de Karma

Ainsi, chacun d'entre nous joue pleinement de ce qui se passe ici-bas et porte en son sein une infime partie de ce qui se déroule en tous lieux et tous temps sur notre belle planète bleue. L'infiniment petit et l'infiniment grand sont constitués de la même façon. Chaque cellule porte la même information vibratoire de tout notre être. Tout notre être la porte aussi et ainsi de suite.... Égrégore de couple, de famille, de région, de nation... Planétaire

 

Résilience

 Il y a tant et tant à dire encore dans ce domaine que j'y reviendrai dans de futurs articles. Avec certitude, de tout cela ne pouvait émerger que la félicitée et la joie sur le fameux chemin... 

En attendant, je finis cet article sur un extrait de mon livre "Les Maladies du Bien" en vous souhaitant comme toujours le meilleur en tous temps et en tous lieux.

Yan SERRE. 

Rédigé le 14/10/2018.

"De plus, depuis que j'avais rencontré Jacques, je prenais conscience qu'il était, en premier lieu, un devoir de se trouver soi-même. Ne demeurait-il pas indispensable de se défricher avant de vouloir cultiver le jardin d’un amour commun? Comment pouvait-on apporter du bonheur quand on était incapable d’en trouver durablement en soi? " 

Page 72. "Les maladies du Bien ou la philosophie d'un ordinaire"

Le texte peut être partagé en précisant la source et l'auteur. Retrouvez mes livres en cliquant:  ici


Affichage par page
Trier par

"L'ego cache toujours une montagne de pureté" NépalsoloT1

15,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 200 g

"La révélation de soi" Népalsolo Tome 2

15,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 200 g

Les maladies du Bien ou la philosophie d'un ordinaire.

18,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 100 g
*
Les prix sur le site internet sont en euros sans facturation de TVA selon l'article 293b du CGI.
La livraison est gratuite dans le monde entier.