Imprimer

La roue su samsara

La roue du samsara

La roue du samsara

Le Bon-Jour à toutes et tous,
Je me propose au travers de cet article de vous aider à décrypter "la roue des existences" que l'on trouve dans tous les monastères vajrayanistes du Haut Himalaya.
Cette représentation est la description "basique" du cycle des existences. Elle est sensée décrire le monde dans lequel nous vivons, avons déjà vécu ou revivrons encore. (Samsara)

 

la roue du samsara


Commençons par le centre de la roue: son axe.

 
Les forces qui animent la roue depuis son axe sont connues comme les trois malsaines racines, ou trois poisons, parce que c'est de là que viennent les souffrances de l'existence. 

Elles sont représentées par trois animaux: 

Le coq symbolise l'avidité, le serpent la haine et le cochon l'ignorance. Ils créent la misère et la dépendance humaine.
Ensuite viennent les 12 liens de l'interdépendance des causes et des effets. C'est la partie extérieure du cercle décryptée depuis le haut vers le bas en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre.
1. Le vieillard avec un bâton incapable de trouver son chemin: c'est l'ignorance et l'aveuglement.
2. Le potier en train de travailler sur ses créations représentent ses actes (pensés, parlés et réalisés) Il façonne son propre destin.
3. Le singe sautant de branche en branche symbolise notre tendance incontrôlée à passer d'objets en objets (possessions matérielles)
4. Le bateau avec les deux personnes à son bord représente les énergies spirituelles et physiques indissociables du cours de notre vie terrestre.
5. La maison aux 5 fenêtres et une porte symbolise les sens de nos perceptions.
6. L'homme et la femme en train de s'embrasser représentent la conséquence de nos découvertes sensorielles.
7. Cette image montre la puissance des émotions qui peuvent frapper telle une flèche dans l'œil.
8. La femme offrant des boissons à un homme représente le désir et le fait de tomber amoureux sous le coup des émotions et des perceptions.
9. L'homme cueillant des fruits représente les enchevêtrements de causes et d'effets afin de tenter de conserver ce que l'on désire.
10.Le couple dormant sous une même tente symbolise la poursuite des existences dans la continuité.
11. Simple conséquence de l'image précédente symbolisant la naissance.
12. L'homme portant un sac dans les montagnes représente une vieille coutume tibétaine qui consistait à amener les restes d'un défunt à donner à manger aux vautours. Cela montre l'irréversibilité de la prise d'age et de la déchéance physique jusqu'à la mort.


Le cercle intermédiaire entre l'axe et la bordure extérieure représente, en commençant par le haut.


1.la demeure des dieux habitée par ceux ayant réalisé un bon karma. Un Bouddha se trouve en haut à droite, jouant de la lyre afin de leur remémorer la limite de leur condition plaisante et de les mettre en garde de toute forme de vanité. Après des centaines d'années, ils restent néanmoins sujets à la vieillesse et à la mort. C'est le fruit de leur illusion d'éternité paradisiaque qui les conduit finalement à la mort.
2. Cette représentation montre les humains conduits par l'égoïsme répétant le cercle des naissances, de la maladie et de la mort.
3. Cette image décrit l'insatiable faim de fantômes souffrant de la haine et de la colère.
4. Le monde des enfers chauds et froids. Il est habité par ceux ayant puissamment entamé leur karma par des actes de haine et de colère

Ce passage n'est pas éternel et suite à l'extinction de leur dette karmique, ces êtres seront en possibilité de renaitre dans une condition moins difficile. Au centre se trouve Yama, le seigneur de la mort, qui pèse le poids karmique des nouveaux arrivants. Il ne décide néanmoins pas de leur sort, celui-ci s'autodéterminant par le poids des "fautes" commises.
5. Le monde des animaux. Ils souffrent de l'oppression du plus fort, peuvent devenir des bêtes de somme et s'entre-dévorent.
6. Le monde des demi-dieux. Ils combattent contre l'accomplissement des désirs des dieux. Ils souffrent de leur propre désir et de leur infinie ambition.
Dernier cercle autour de l'axe: 

Le chemin blanc montre les saints et les sages encourageant les personnes vertueuses vers leur chemin. A contrario, le chemin noir montre des êtres commettant de mauvaises actions entrainant les personnes mal intentionnées vers le royaume des souffrances.
A droite, on peut distinguer un bodhisattva regardant tristement le sort des vivants pris dans les six royaumes. Il est le lien entre le mondain et le transcendantal

Il se ré-incarne afin de montrer le chemin de la libération aux humains.


En haut à gauche se tient le Bouddha, représentant la possibilité donnée à l'ensemble des êtres humains de sortir du cycle de la roue afin de connaitre le Nirvana.

 

Pour terminer, n'oublions pas de parler du gardien de la roue des existences nommé Yama. Vous pouvez remarquer son troisième œil sur le front, signe de clairvoyance. En fait, il ne juge pas les défunts arrivant car la loi karmique se suffit à elle-même sans notion de jugement dernier donc!

Tout se fait naturellement jusqu'à extinction du Karma et les cycles de réincarnations justement là pour l'épurer.

La reconnexion au Soi n'est tributaire que de notre bon vouloir à recommencer de faire vibrer en son propre sein notre nature intrinsèque de saint tout justement...

Namasté,


Yan SERRE.
Pour aller plus loin et découvrir mes périples himalayens, c'est par ici:

https://terrevada.com/Livre-Nepalsolo-Tome-2


Affichage par page
Trier par

"L'ego cache toujours une montagne de pureté" NépalsoloT1

15,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 200 g

"La révélation de soi" Népalsolo Tome 2

15,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 200 g

Les maladies du Bien ou la philosophie d'un ordinaire.

18,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 100 g
*
Les prix sur le site internet sont en euros sans facturation de TVA selon l'article 293b du CGI.
La livraison est gratuite dans le monde entier.