Imprimer

Hymne à notre Mère la Terre

Hymne à notre Mère la Terre

Hymne à notre Mère la Terre

 

On peut mentir pendant des années, voire des siècles, sans que personne n'y voit rien et ne veuille surtout rien y voir! Pourtant, un jour, la vérité sort du bois car dans un monde de causalité chaque action tient sa réaction... Là, on ne parle pas des lois humaines mais de La Loi : celle de notre Mère la Terre!
 
Elle, voyez-vous, on ne la trompe pas, on ne la trompe jamais! 
 
Ainsi fut le temps des religions, fut le temps des sciences et vient celui de la spiritualité! Celui-ci aura pour fonction de nous permettre de transcender la matière en lieu et place de l'asservissement des ressources naturelles. Ici, nous pourrions bien dresser tous les bilans les plus funestes, critiques, moralisateurs mais au final, notre seule véritable option aujourd'hui devient d'apprendre à nous pardonner individuellement et collectivement des tourments que nous avons fait subir à notre Mère.
 
A combien de minuscules années de fourvoiement tiennent encore nos croyances obsolètes?
 
Au pouvoir de nous voiler la face, de feindre de ne pas voir, de ne pas comprendre? Arrive probablement la vérité avec un grand V, celle que plus personne ne va pouvoir nier!
La Terre, ELLE, ne ment jamais dissions-nous et délivre au quotidien ce que notre avenir TRÈS proche va devenir. Un changement absolu nous fond probablement dessus à un rythme égal à celui de la banquise sous un ciel d'été !
 
Ce que la modernité nous a offert c'est transformé en endormissement collectif.
 
Nous nous sommes ainsi laissés prendre par le désir insatiable du luxe au détriment de la simplicité d'un basique confort salutaire. Allons bien au delà de la théorie du fameux «réchauffement climatique» car c'est le regard et l'intention que nous portons sur notre Terre qui se doit de changer!
L'écologie ne peut pas être une privation et une punition mise en place à coups de taxes et de lois contraignantes. Notre changement en tant qu'individu ne doit plus rien attendre de prétendus messies politiques ou religieux! Il nous faut entrer en spiritualité! Reconnaître que le hasard n'existe pas et que rejeter les fautes sur les Autres ne fonctionne jamais. Poussons donc notre réflexion en prenant conscience que ce qui se passe extérieurement n'est qu'un reflet de ce qui se passe intérieurement.
 
Si notre nature profonde et réelle est absolument liée au Tout, alors à chaque fois que nous martyrisons nos corps cela revient à martyriser la Terre!
 
Comment pouvons-nous espérer respecter la terre quand nous ne nous respectons pas nous-mêmes?! Produits chimiques, cigarettes, alcool, stupéfiants, sucre, additifs, colorants.... En fait, nos pollutions mentales internes se lisent sur la surface de notre belle planète bleue : parfait effet miroir!  
 
Tout ce que nous faisons individuellement à notre Demeure nous nous le faisons à nous-mêmes!!! 
 
Nos comportements influent directement sur l'organisme qu'est la Terre. In fine, ces réactions ne sont que celles de l'addition de nos dérèglements psychotiques.
Nous reste-t-il d'autre solution que de partager avec l'ensemble des Hommes ce que la Terre nous a donné à TOUS et sans aucune distinction? Devenons dès lors convaincus qu'il n'y a point d'impossibilité à respecter la planète tout en restant moderne et progressiste! La modernité n'a jamais autant offert de possibilités au respect de la Nature. On peut très bien faire les choses de façon désintéressée et au service de la collectivité.
En fait, faire symbiose avec notre belle planète!
Notre cupidité n'est pas une fatalité et il va nous falloir sortir de la notion omniprésente de l'argent! Nous allons devoir entendre les changements internes de Terre Mère.... En la re-considérant tel un organisme vivant, ce qu'elle EST, nous réapprendrons aussi à nous re-connecter à ses énergies. Celles mêmes dont nous sommes tous atomiquement constitués. Un Tout indissociable et chimèrement séparé! Rendons grâce aux fabuleuses découvertes de la science quantique car elles exposent notre lien indéfectible d'avec l'ensemble des forces de la Nature! Humaines, cela va de soi, mais aussi animales ou encore végétales et minérales.
 
Seul l'assemblage atomique de la matière diffère selon un taux vibratoire particulier. Un banc, une automobile, un piano... tout, de fait, est vivant!!!
 
Dès lors : ces ressources, les abîmer et les exploiter sans conscience c'est nous tirer balle dans le pied!
 
Contrairement à ce que pense (et impose) notre "modernité" d'une temporalité linéaire et progressiste, la Vie dans son ensemble nous enseigne depuis des millions d'années que le temps terrestre est parfaitement cyclique! Saisons, va et vient des marées, phases lunaires, menstruations féminines....
Alors, quand allons nous enfin écouter le murmure des forêts, le chant des fleuves et des océans... l'enseignement des montagnes? Dès maintenant, nous voulons croire que, petit à petit, la conscience universelle qu'un autre monde est possible, et qu'il se tient au creux de chacune de nos mains, s'éveillent... De belles initiatives fleurissent telles des fleurs de printemps de ici et là. Des voix font échos à cet appel naturel comme celles d'un Pierre Rabhi et de tant d'autres.
De la sorte, nous souhaiterons bientôt tous ré-apprendre à spiritualiser la matière plutôt qu'à l'utiliser à de seules fins commerciales! A ré-enchanter nos vies de belles poésies qui n'ont rien d'utopiques. A nous bercer des douces effluves de nuits estivales, à laisser flâner à notre guise nos esprits vagabonds...
 

Sur le fil de ces possibles, nous parcourrons nos chemins intérieurs vers ces forces aussi belles que naturelles. Nous nous déposerons simplement au loin de toutes frontières, toutes barrières, toutes contraintes matérielles et financières. Fuir, s'évader, s'évaporer voilà bien ce dont nombre, je crois, rêvent....

Nul besoin n'en est car les solutions à notre complexité humaine se nichent au cœur de nos propres cellules et non aux arcanes du dehors! Ainsi, en nos proches soirées d'été, nous laisserons poindre la capacité d'un jour venant où les balafres cicatricielles nommées frontières s'évanouiront. Où notre Mère à tous, la Terre, retrouvera sa belle virginité, libre de champs en rivières en passant par ses monts projetés aux océans. Resplendissante comme une jeune mariée elle sera!

Alors, combien nous l'aimerons enfin notre belle!

Transe-portons nous dans ses dunes, yeux rivés à la voie lactée, mains ancrées dans la terre sablonnée, narines écarquillées aux effluves marines, tympans vibrants aux reflux de l'océan. Car ce jour viendra où à nouveau plus une seule de ses parcelles n'appartiendra à quelque personne que ce soit. Ouverte, libre, fraîche et bonne elle donnera à tous, pour tous, sans distinction...

Depuis toujours, elle l'a fait mais certains en ont décidé autrement et nous nous sommes lâchement inclinés devant tant de folies.... "Nous le savons: la terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre. Nous le savons: toutes choses sont liées. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de l'homme."*1.

A la bonne heure et qu'ils nous soient rendus selon ce que nous t'avons fait endurer ma Terre... Pas plus, pas moins! Ce jour viendra, et il est proche, où nous serons à nouveau conscients d'être tes filles et tes fils. Plus dure et rugueuse sans doute tu seras, telle que nous t'aurons rendue, façonnée et transformée.

Ce sera le prix à payer pour renouer avec la simplicité de ta nature. Car aussi loin que mon esprit s'égare, sur ces cieux au parme violacé, je vois combien nous nous sommes laissés tenter par une sorte d'obscure bassesse...

Mes souvenirs demeurent intacts de quand je recevais tes enseignements interrogatifs à la communion des sommets himalayens!

«Ils se tiennent là, depuis des millénaires, sans jamais avoir eu à souffrir de la sotte idée d'appartenir à quelque nation que ce soit.... Au final, des sites aussi magiques appellent encore une fois à l'admiration autant qu'à la plus grande des humilités. Quelles autres magnificences nous faudrait-il avant que nous comprenions que l’univers est une offrande? Qu’attendons-nous pour célébrer tous ensemble de si merveilleuses perfections?»*2 "La révélation de soi"

 

"Notre terre vaut mieux que de l'argent. Elle sera toujours là, elle ne périra pas même dans les flammes d'un feu. Aussi longtemps que le soleil brillera et que l'eau coulera, cette terre sera ici pour donner vie aux hommes et aux animaux. Nous ne pouvons vendre la vie des hommes et des animaux. C'est pourquoi nous ne pouvons vendre cette terre. Elle fut placée ici par le Grand Esprit et nous ne pouvons la vendre parce qu'elle ne nous appartient pas." *3.

Ce jour viendra où nous reviendrons vers toi ma Terre, ce jour où tous nous réapprendrons à te lire, t'entendre, t'écouter, t'embrasser, vivre dans les bras verdoyants de tes forêts. De nouveau nous te cueillerons, effleurerons de nos paumes ton épiderme nourrissant, plongerons nos corps dans tes eaux fourmillantes de vie...

Et ce simplement à seule fin de nous nourrir ou de jouir frugalement de toutes tes bontés. Et là, "mes jeunes gens ne travailleront jamais [car] les hommes qui travaillent ne peuvent rêver et la sagesse nous vient des rêves"*4.

Alors, je m'égare tendrement sur ce jour venant où l'asservissement du travail forcené disparaîtra, où chacun de sa digne et belle participation trouvera la joie de servir sa communauté. La notion de «travail» laissant place à celle du service collectif! Ce jour viendra, je le sais, je le sens, où seule comptera notre simple envie de nous appartenir à nous-mêmes. De communier avec Toi, organisme fécond de toutes formes de vies....

Aujourd'hui encore et "Fort étrangement, ils ont dans l'esprit la volonté de cultiver le sol, et l'amour de posséder est chez eux une maladie. Le peuple [blanc] a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère a tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leur voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage".*5

Ce jour viendra où vos voix feront échos mes frères amérindiens comme raisonnant du fond des vallées hurlent les loups épris de liberté. Combien vos visions étaient justes et saines sans même avoir à attendre de subir les mauvais fruits que porteraient nos égarements! Pacifiés et aimants, ce jour viendra où vous et moi planterons nos tendres demeures sur une terre vierge et dispensée de toutes obligations.

Un jour viendra à l'accomplissement spirituel complet et à la compréhension de tout cela non pas de façon informationnel mais intuitive.

Par seule connexion méditative au TOUT!!!

Ainsi, nous serons pleinement accomplis et Éveillés tels des êtres compassionnels et bienveillants... En jouissance permanente de ce qui EST offert ici et maintenant et nourris du seul prana....

Nous apprendrons enfin à revivre libres et égaux en droits.

 
Article paru dans le numéro 2 de Présences magazine.
Je vous invite à partir à la découverte de celui-ci et de ses auteurs inspirés ici: Présences
Yan SERRE.
Le texte peut être partagé en précisant la source et l'auteur. Retrouvez mes livres en cliquant:  ici
 

Affichage par page
Trier par

"L'ego cache toujours une montagne de pureté" NépalsoloT1

15,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 200 g

"La révélation de soi" Népalsolo Tome 2

15,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 200 g

Les maladies du Bien ou la philosophie d'un ordinaire.

18,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 100 g
*
Les prix sur le site internet sont en euros sans facturation de TVA selon l'article 293b du CGI.
La livraison est gratuite dans le monde entier.