Imprimer

De la tentation

Encore une fois sur les traces de la spiritualité!

N'est ce pas si important en ces temps où l'on veut nous opposer en tant que "civilisation" que de s'ouvrir encore et toujours plus à ce qui est beau et grand? Si comme moi, vous avez constaté l'échec des grandes religions à pacifier l'Homme et le monde cela n'est que légitime mais il serait un peu court de s'arrêter en si bon chemin! 

Surtout ne jetez pas au feu de vos vindictes ceux qui ont illuminé nos chemins de leur incommensurable bonté

Par pitié, ne confondez pas la toute petite morale étriquée et réductrice de certains chefs religieux de l'éthique lumineuse des Maîtres d'Amours universels qu'ils prétendent servir! 

Aujourd'hui, je commence en vous entretenant de la prise de terre... Vous la connaissez?

Aucune inquiétude, je ne vais pas vous entretenir sur les arcanes des branchements électriques. D'ailleurs, mes connaissances dans ce domaine sont quasi nulles! Je vais plutôt tenter de vous parler, dans un premier temps, du fameux maître indien nommé Siddharta. En fait, tout le monde le connaît sous le nom du Bouddha tout autant que vous avez déjà vu sa représentation en "prise de terre" mais que vous connaissez sous la position dite du lotus.

Bouddha prise de terre

Vous aurez bien remarqué ici que sa main droite touche le sol d'où l'appellation "prise de terre". Cette image représente et symbolise un moment bien précis de son existence. 

C'est alors qu'il se trouvait sous l'arbre de la bodhi depuis quarante jours à y méditer. Approchant plus que jamais du but ultime de la révélation conduisant à l'Éveil, Mara essaye de le tenter afin qu'il ne puisse pas atteindre l'extase complète. Le Bouddha posant alors sa main droite au sol y prit la Terre à témoin

En cet instant, il entre en communication avec l'ensemble des éléments... L'infini de l'Univers. Il connaît ainsi l'Éveil! 

Impossible ici de ne pas voir la parallèle avec Jésus-Christ et la tentation au désert bien entendu $! Quarante jours de jeun, comme le Bouddha, et la confrontation avec Satan.

Jesus_au_desert

Pas plus que le Bouddha, il ne cédera aux propositions du pouvoir, de la puissance ou de la possession. L'un comme l'autre ont ici défié et mis à mal les plans des tentateurs et les rendent absolument caduques

Prise de Terre ou du Père... Qu'importe puisque le résultat est le même à savoir l'abandon total de soi pour entrer en communion parfaite avec la Création. Phase extatique du dépassement de soi, de tout temps et tout lieux d'où rien ni personne ne peut venir les déloger

Flottant bien au-dessus du monde: ils le servent.  

Un grand adieu à jamais aux plus basses servitudes de la matière et de ses affres pour un bon-jour à l'ouverture béante sur une bonté hors de toutes lois des Hommes.

_______________________________________


Grâce à eux deux, loin, loin de moi les temps ou "mon" Jésus "guerroyait" en mon propre sein avec "mon" Bouddha. Tiraillé d'avoir à abandonner le premier au profit du second, je ne savais me résoudre à prendre décision. Comment, pourquoi et qui choisir? Tentation? Foudres et tempêtes passées, calmes et apaisements retrouvés et là, c'est tous deux qu'ils me font voir mes errements. Dans le désert ou sous l'arbre, au nom du Père ou de la Terre, ils me susurrent ceci "tu le vois bien, le cheminement est le même". 

Depuis ce jour, les deux maîtres cohabitent paisiblement en moi m'aidant, chacun à sa façon, de sa personnalité et de son enseignement

Prier ou méditer: les deux me conviennent! 

L'un m'apprend à ne plus croire aux possibles hasards des perfections terrestres et l'autre qu'il m'est inutile d'aimer la bonté pour y seulement espérer une récompense dans un hypothétique au-delà. Comme je suis heureux de vous trouver tous deux sur mon chemin chaque fois qu'il en est besoin (ou pas). L'un éclaire l'enseignement de l'autre et vis versa. Ayant vaincu les tentations, ils sont toujours de parfaits guides à nos propres apprentissages.

"Demandez et l'on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l'on vous ouvrira car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve et à qui frappe on ouvrira."


Yan SERRE.

Rédigé le 09/02/2012.

Le texte peut être partagé en précisant la source et l'auteur. Retrouvez mes livres en cliquant:  ici


Affichage par page
Trier par

Les maladies du Bien ou la philosophie d'un ordinaire.

18,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 100 g
*
Les prix sur le site internet sont en euros sans facturation de TVA selon l'article 293b du CGI.
La livraison est gratuite dans le monde entier.