Imprimer

Aux dakinis

Aux dakinis...

Aux dakinis...

 

"Cymbales, trompettes et tambourinades cavalcadent sur les chevaux de mes songes. Il est trois heures et mon sommeil est si léger que la veille me rattrape. Le réel du cérémoniel m’a ramené jusqu’au «moi». Lui que la conscience couronne de tous ses suffrages. Le mental sait si bien museler notre être profond, jusqu'à le faire taire au fil naissant de chaque crépuscule. Que reste-t-il de cette autre réalité? Quelle est-elle? Accordons-nous légitimement à ce tiers de vie passée la place qu’elle mérite? Ici plus que nulle part ailleurs la lame de ma perception chimérique s’affine : 

« Reçois ma grâce et observe tes rêves avec attention » disait Sukhasiddhi."

Voici donc un extrait de mon livre "La révélation de soi. Népalsolo Tome 2" en préambule de cet article. Mes courtes nuits hivernales dans le Haut Himalaya m'ont toujours ouvert, encore un peu plus qu'ailleurs, les champs de conscience offerts par les rêves. Une connexion possible au "Moi" profond et dénué de son petit ego ou mental de singe. Cette nuit là, je m'étais tellement senti connecté à un esprit invisible et surpuissant.

Dakini

Dans le tout proche monastère, à la froidure glaciale de ces sommets himalayens, se tenait une cérémonie musicale et chantée de pleine lune. La source de cet enseignement nocturne ne se révélera à moi que quelques semaines plus tard, finalement redescendu en vallée. Je finissais donc par découvrir ce nom: Sukhasiddhi et son chant:

"L’esprit qui n’engage pas son activité dans le domaine des six sens est le chemin de la transcendance. La non-pensée est l’espace universel. Le non-mental est le grand sceau. 

 

Ne méditez pas! Ne méditez pas! Ne méditez pas avec l’intellect!

 

La méditation intellectuelle n’est que fabrication de pensées. Les pensées vous attachent au cycle des existences ; Vous êtes libre d’intellect: il n’y a pas de méditation. Dans l’espace, vacuité sans conscience, anéantissez la racine de l’esprit doué de conscience, Anéantissez cette racine et restez serein"

Les chants de l’immortalité. Ngawang Zangpo

Les ébauches de compréhension à ce qu'étaient les Yidams puis les Dakinis remontaient à ma conscience. Les premiers, support de puissantes méditations, donnent ainsi le potentiel inhérent à chacun de devenir un Bouddha. Le Yidam est visualisé au travers d'une représentation fixée lors de la méditation jusqu'à réaliser une union complète avec lui et en faire une "réalité". Une connexion est établie et délivre les enseignements correspondants aux caractéristiques du Yidam choisi. 

 

C'est le fruit d'un travail immense de persévérance et d'une dévotion inconditionnelle.

 

Le résultat d'une ascèse ayant durée souvent plusieurs années et dont il faudra abandonner la représentation tout de suite après sa révélation: Une offrande faite à la vacuité!

Mais revenons à nos Dakinis: de la compréhension qui m'en a été donnée, elles ne sont pas "réellement" existantes au sens matériel du terme, tout comme les Yidams. La voie royale a leur rencontre possible est primalement les rêves! Attention! Pas n'importe quel rêve : Le lucide! Aucunement celui de l'ordre de la simple fantasmagorie ou du jeu de l'inconscient au sens des psychanalystes

 

Ici, il est question d'entrer en contact avec l'Invisible et de recevoir un enseignement absolument déroutant pour ne pas dire complètement dévastateur!

 

Dans la tradition mahayaniste, leurs apparitions ne se font que sous certaines conditions. En premier lieu, sous l'égide de votre propre engagement, de votre libre arbitre et surtout de votre foi inconditionnelle (oubliez toute forme de religiosité au terme "foi" ici!)

La Dakini représente l'aspect initiatique du Féminin Sacré : un peu des trop fameux et si mal compris "tantras"!!! Elle va initier l'homme à la déconstruction mentale radicale et absolue. Le candidat tantrique ne pouvait la trouver que dans les lieux les moins hospitaliers de la planète.

 

Décharges publiques, cimetières et tout particulièrement dans les charniers!!! 

 

Dans les contrées d'origine qu'étaient à cette époque l'Inde et le Népal, je vous laisse imaginer à quoi pouvait ressembler un charnier! Le méditant très confirmé, presque ascensionné, allait donc passer des nuits entières dans ces lieux en attente du bon vouloir et de la synchronicité connective d'avec les dites Dakinis. Selon la tradition, le maître Khyoungpo Neljore fut l'un de leurs disciples. Il n'est pas précisé combien son attente fut longue mais une nuit, l'une d'elles se présenta ainsi à lui:

 

"Je suis une ogresse mangeuse de chair. Lorsqu'arrivera ma suite, tu seras en grand danger. Ils te dévoreront, c'est certain. Tu dois t'enfuir rapidement"....

Rien de très engageant pour le moins!!!

 

 

Dakini blanche

 

Sur cette représentation, cette Dakini est tout aussi aspirante que terrifiante! Elle semble posséder tous les attributs des déités courroucées et bienveillantes à la fois. Entièrement nue, ayant définitivement transcendé toutes les notions de pudeur et d'impudeur, de décence et d'indécence, elle peut arborer un collier de crânes humains, fouler du pied un cadavre, tenir une boite crânienne remplie de sang ou encore un couperet tranchant la dualité...

Elles ont généralement la peau rouge sang et en toile de fond se tient un brasier ardent. Il semble être là pour rappeler combien les restes de votre "moi" vont être détruits au feu purificateur!

Ni sur pile ni sur face, celui qui l'implore doit avoir déjà presque tout transcendé et se tenir sur la tranche de la pièce de la dualité

 

La dakini enseigne le futur éveillé qui saura éliminer les voiles de toutes les formes d'ignorance... En fait, se rendre au delà du bien et du mal!

 

La dakini se tient au dessus (volant dans les airs) et contemple le corps incarné de son disciple (la pièce) juste pour ce qu'il EST! Sans aucune forme de jugement, d'attachement, de désir ou d'envie. Elle va transmettre la connaissance de L’Être dans son plus pur dépouillement!!!!

D'où, peut-être, la nudité et la posture déconcertante?! 

Il est question ici de voir dévorer l'ego et l'ensemble des constructions mentales de l'individu. Il faut pouvoir se présenter dénué de toute forme de peur, dépollué de toutes ses croyances, ses a-priori, ses conceptions fausses et erronées afin de ne pas être dévoré tout cru par cette initiation transcendantale!

 

C'est un lâcher-prise infini et terrifiant qui s'exige ici!

 

En clair, il faut pouvoir venir à elles sans ego ou presque! Et qui peut donc aujourd'hui prétendre l'avoir remis parfaitement à la place qui est la sienne? Celle d'un simple pont entre incarnation et esprit... Entre le ciel et la terre! Les Dakinis dépassent donc les notions de la forme et de l'énergie! Une sorte de puissance spirituelle arrivant à se montrer sous une forme visible! Une offrande de l'Invisible qui se laisse découvrir à celui qui veut, et se sent, proche de tout transcender

 

De la sorte, la Dakini initie à la vacuité... Rien que ça!

 

On ne retrouve cette possibilité de l'action du Féminin sacré dans toute sa puissance qu'au travers de cette très singulière tradition millénaire. Elle a d'ailleurs quasiment disparue dans sa propre civilisation de naissance! Elle professe donc ce que le bouddhisme vajrayaniste nomme "sunyata". Bien qu'il soit particulièrement difficile d'en donner une explication par les mots, voici celle de l'auteur Edward Conze :

"La vacuité n'est pas une théorie, mais une échelle qui mène vers l'infini. Une échelle est faite non pas pour qu'on en discute, mais pour qu'on y grimpe. C'est un concept pratique, qui incarne une aspiration, et non un point de vue. Elle ne sert qu'à nous aider à nous débarrasser de ce monde et de l'ignorance qui nous y attache. Elle n'a pas un sens unique, mais plusieurs sens, qui se dévoilent successivement par étapes au cours du processus par lequel on transcende le monde par la sagesse". 

 

Délivrée par les Dakinis, elle est donc sauvage, brutale, directe et aiguisée telle une lame de rasoir...

Qui s'y frotte sans une pleine conscience risque bien de se retrouver taillé en pièces! 

 

Venues des profondeurs de la vacuité, elles ne se présentent qu'à ceux qui ont déjà effectué un immense travail introspectif tel celui de la déconstruction mentale des plus pointue. Elles ne peuvent être commandées ou dirigées. Dignes représentantes du Divin Féminin, elles sont aussi libres et imprévisibles tout autant que puissantes

 

C'est de cette Energie primordiale dont les hommes sont si terrorisés depuis des millénaires!


Celle là même qui les ont poussés à construire des dogmes religieux basés sur l'unique patriarcat! "Toutes des sorcières à jeter aux bûchers" ont ordonné les religieux ouvrant la porte à notre dite "modernité". Les hommes ont ainsi tenté de se protéger au maximum de la plus puissante des essences: La vacuité

 

Car, c'est définitivement bien le Féminin Sacré qui fait naître du vide le concret! Objectivement comme spirituellement d'ailleurs!

 

Point de lâcher-prise mais partout de la fausse maîtrise! Qui y a-t-il de plus terrifiant pour l'homme religieux, puis aujourd'hui "pragmatique" que de s'abandonner à la magie de l'Invisible corps et âmes?!

De la sorte, l'indécente posture dans la nudité de ces Dakinis nous renvoie à nos peurs irrationnelles les plus profondes.... A plonger dans les abysses les plus ardentes de nos terreurs, de re-devenir ce que nous sommes pourtant intrinsèquement: des êtres spirituels!!! Rendu au bout de cette lecture, vous pouvez tout envoyer en l'air de ces mots qui ne peuvent en aucun cas décrire l'unique expérience possible d'enseignements vibratoires!

 

Le mental s'échine à poser un ridicule vocable sur les secrets du cœur et de la vacuité... 

 

Pourtant, il ne peut jamais transmettre en direct une vibration: L'HOMME SE DOIT DE L’EXPÉRIMENTER!!

 

Dakini

Dakini rouge buvant son sang menstruel.

Yan SERRE.

Rédigé le 03/10/2019.
Pour aller plus loin et découvrir mes périples himalayens, c'est par ici:

https://terrevada.com/Livre-Nepalsolo-Tome-2

Le texte peut être partagé en précisant la source et l'auteur. Retrouvez tous mes livres en cliquant:  ici

Affichage par page
Trier par

"L'ego cache toujours une montagne de pureté" NépalsoloT1

15,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 200 g

"La révélation de soi" Népalsolo Tome 2

15,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 200 g

Les maladies du Bien ou la philosophie d'un ordinaire.

18,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 100 g
*
Les prix sur le site internet sont en euros sans facturation de TVA selon l'article 293b du CGI.
La livraison est gratuite dans le monde entier.