Imprimer

A nos polarités sacrées

A nos polarités sacrées

A nos polarités sacrées
A peine débutée une conversation un tant soit peu spirituelle et voilà qu'arrive le sujet tant en vogue du moment:

Le Féminin sacré!


Fleurissent ainsi de partout des «éveilleuses» de Féminin sauvage ou divin et d'autres beaux esprits de sorcières connectées à l'Invisible. Après des milliers d'années de mise au ban par le feu, c'est donc leur grand retour!!!  
Pourtant aujourd'hui, nos progrès spirituels ne nous appelle-t-il pas à aller bien plus loin que cela? Par exemple, à souligner et reconnaître que s'il y a bien évidemment un ré-équilibrage salutaire du féminin dans notre monde, il faudra surtout retrouver la balance parfaite qui est la notre de nature et de façon originelle?! 


Du féminin et du masculin, en chacun d'entre nous tous, en effet, il y en a.

D'entrée, ne nous faut-il pas insister sur le fait que si cela est bien compris, analysé et accepté, alors on y gagnera tant et plus dans nos vies! Car cet étrange et soudain tsunami de féminité sacré ne risque-t-il pas, à terme, de nous pousser vers une bulle d'ego spirituel féminin? Une sorte d'exagération en représailles du massacre opéré sur celui-ci depuis des âges si reculés? 
Mais comment pourrions-nous passer sous silence ou nier ce masculin dominateur, violent et destructeur, qui depuis des millénaires s'est affairé à massacrer tout élan de féminité? Bien sûr qu'il n'est pas question de laisser cela sous silence mais devrions-nous nécessairement en passer par une vengeance du Féminin durant plusieurs siècles? Devrons-nous traverser ce chemin épineux afin d'atteindre un semblant de retour à l'équilibre?

Assurément que non!

 Demandons-nous plutôt depuis combien de temps immémoriaux, et dans combien de vies précédentes, avons-nous tous pu prétendre à être tour à tour une femme ou un homme? Avec certitude maintenant nous savons qu'aucune énergie ne se détruit! Elle se transforme puis ré-apparaît et nous ne dérogeons pas à cette règle universelle. Ainsi, au cours de nos cycles de réincarnations, nous aurions porté dans notre sang, nos veines et notre chair les polarités qui constituent les deux faces d'une unique et même pièce.

Car l'une ne saurait aller sans l'autre et quand bien même le côté pile du masculin aurait biaisé la dite pièce pour la faire toujours retomber de son côté, et ce au détriment de la face compassionnelle du Féminin, rien ne servirait de vouloir maintenant s'acharner à ce qu'elle ne tombe plus que sur la dite charmante face... 


La belle prise de conscience actuelle n'appelle-t-elle pas plutôt à tant et plus de compréhension, de respect, de compassion et d'entre-aide entre nos singularités croisées?

 
Et pourquoi ne pas nous exercer, au mieux de nos capacités, à faire tenir cette pièce sur la tranche, en parfait équilibre de nos deux polarités?! De la sorte, vie après vie, nous avons donc pu porter en nous les belles différences de l'autre sexe et chacun, rendu dans l'ici et maintenant de cette existence, pourrait mettre à profit tous ces fantastiques enseignements plutôt que d'en faire des antinomies ! Il n'incombe qu'à nous seuls d'agir tout de suite! Lorsqu'on parle de chute originelle, ne nous entretient-on pas de la perte d'un pan essentiel de nos plus belles capacités? D'avoir été un peu coupés en deux? De quel aveuglement nous a-t-il fallu être capable pour croire, lorsque l'on née mâle, que la condition de la femme puisse être inférieure?!!!! 
Ces enchaînements d'incarnations, puissants créateurs de strates, ont ainsi permis une lente et continue plongée vers les eaux sombres d'un Féminin nié et massacré! Ne nous faut-il pas faire preuve d'une introspection suffisante et véritablement approfondie, de comprendre notre terrible cécité sur ce que nous sommes vraiment devenus au fil des siècles.

D'à quel point notre pouvoir de créateur incarné a pu nous conduire loin de notre Nature première d'être spirituel!!!

Qu'ont donc les millions d'atomes conglomérés constituant nos organismes d'hommes de si différents de ceux de chacune des femmes que nous croisons à longueur de journées !? Ce que nous pourrions penser être notre si "précieuse" singularité masculine n'est souvent rien d'autre qu'un très bête taux de testostérone plus élevé. Voilà donc à quoi se résumerait toute notre différence ! Quelle tristesse que celle-là alors ! Y a-t-il tant à s'en enorgueillir? Quelle fierté pourrions-nous donc tirer de cela? Par quel type de vies sommes-nous passés avant afin de descendre si bas? Celle d'un grand stratège machiavélique et froid ou de tant d'autres guerriers sanguinaires?

Si tel fut le cas, alors durablement amoindries risquent d’être nos possibles à l'expérience de la Féminité véritable ! A l'évidence, les femmes savent si souvent et tellement mieux que nous autres le prix de la vie... Celle là même qu'elles peuvent porter du fond de leurs entrailles durant neuf mois afin de donner naissance
De ce fait, entrer en apprentissage de cela c'est se laisser, en tant qu'homme, la magnifique chance de goûter à ce trésor. De trouver l'équilibre, la si fine et fragile balance d'être homme assumant sa féminité mais aussi pour vous mesdames de laisser se distiller une belle proportion de noble masculinité dans le flot de vos veines...

 
N'est-ce pas là notre belle quête?

 
Celle de reconnaître le meilleur de nos «différences». Cette féminité dite sacrée a été si abîmée et refoulée que la condition de la femme s'en est trouvée réduite à la procréation et à l'élevage des enfants ! Comment faire plus réducteur, plus limitant? Ainsi, l'homme a imprimé sur sa parèdre initiale ses propres peurs ! Il a voulu museler le côté de la folie cachée et invisible de la Vie.

Cette face qu'il n'a pas pu vraiment mesurer, concrétiser et surtout pas maîtriser.... 
Il a repris à son seul compte la capacité communicative avec un Au-Delà.... Allez ! vite au feu les prêtresses, les oracles ou autres sorcières !!! Le divin, forcément c'est masculin!!!

De la sorte ont-été bannies et étouffées toutes les belles capacités du fameux Féminin Sacré. En conséquence, n'a pas pu se jouer la magnifique partition d'une humanité plus homogène et pacifiée. Combien de siècles nous seront encore nécessaires pour SIMPLEMENT comprendre que Féminin et Masculin sont les deux indissociables faces de cette seule et unique pièce?! Il en va pourtant tout particulièrement de l'avenir de notre Humanité dans sa globalité que d'en prendre conscience!

En ricochet, le mâle n'a aussi trop souvent souhaité s'attarder qu'au seul fait de sa force physique plus développée que celle des femmes. Il serait vraiment temps de la taire un peu cette force primaire et de la mettre surtout au service de toutes celles à qui elle serait nécessaire le cas échéant. Le Masculin Sacré ne procède-t-il pas justement de cela:

Proposer un socle solide et protecteur... Un bouclier d'offrandes fleuries aux possibles des miracles de l'invisible magie féminine!?

 
D'un autre côté, celles qui ne voudraient que forcer le trait de ce nouvel égrégore du Féminin Sacré, mettons leur en lumière le risque probable de nous conduire dans un curieux ralentissement en lieu et place du recentrage parfait qui nous est à TOUS promis. Comptons plutôt sur la capacité cardinale du pardon féminin, nous aidant ainsi à rapidement transcender nos antagonismes passés! 


 

Yin yang


C'est là que se joue la plus digne de nos capacités au retour vers notre lumineuse, et partagée, condition d'êtres compatissants. Le fameux symbole du Yin et du Yang, image d'une balance parfaitement centrée, reste ainsi ce qui se présente tel un merveilleux retour à notre source : celle des polarités sacrées pouvant être transcendées bien au delà de nos choix d'incarnations sexuelles de naissance! 
Ne nous y trompons pas, le possible accomplissement vers le Divin de nos polarités nous ramènera à un au-delà de nos simples orientations sexuelles en tant qu'homme ou femme. Car ce choix de naître dans l'une ou l'autre n'est-il pas autre chose que la possibilité que nous nous offrons d'expérimenter toutes les facettes d'une nature spirituelle unique et commune?

 
Au dessus de la dualité complémentaire et génératrice homme/femme qui nous est ici proposée se tient un amour sacré ayant transcendé ces deux notions au service de l'Universalité.

En son sein, nous pourrions bien découvrir l'inimaginable équilibre de la perfection. Une aérienne et douce balance d'être un homme assumant sa féminité ou d'être une femme laissant distiller une belle proportion de masculinité dans le flot de ses veines... Cette reconnexion essentielle permettrait ainsi de marier la tendresse et la force, l'accueil et la protection, l'efficacité et l'humilité..... 


D'unir les deux pôles dans un même être accompli et au service de.....  


Une fois encore, voilà bien notre merveilleuse quête! De la sorte se jouerait enfin la magnifique partition d'une Humanité plus homogène et pacifiée ne s'attardant plus qu'au simple aspect matériel, physique ou financier des choses. En capacité de nous connecter cœur à cœur, nous serions et cela bien au delà de toutes nos constructions élémentaires, en capacité de réaliser ce que devrait-être une femme ou un homme accompli. Pour tout juste commencer à arpenter ce chemin de retour au Soi, il nous faudra déjà entrer en conscience parfaite de nos capacités spirituelles.

De l'omniprésence de nos programmes sociétaux traînés telles de pesantes valises obsessionnelles.... Tabous, interdits castrateurs ou autres à priori devront-être passés en revue sans resquiller. A l'exemple de concepts aussi simplistes que l'impossibilité de pleurer ou montrer ses sentiments pour un homme subitement traité de «mauviette» ou de «femmelette». Aussi, de celle de nous empresser de dire d'une femme courageuse et déterminée qu'elle a «des couilles»....

La marge de progression est aussi gigantesque que le travail de déconstruction mental a effectuer!

 
Alors, pour sublimer nos polarités, il nous faudra commencer par les accepter en nous-mêmes, les faire nôtres et finalement les ouvrir sur une transcendance métaphysique...

De mon côté voyez-vous, non seulement je l'accepte mais je la cultive cette part de féminité en mon cœur et en mon sein. Elle m'apprend à entre voir chaque jour la possibilité d'aimer tous les enfants, l'ensemble des êtres vivants, portés par notre Mère la Terre comme si je les avais moi-même un peu enfanté. Elle permet un retour à une conscience du Tout, à l'interconnexion de l'Ensemble, des fameux Masculin et Féminin sacrés finalement parfaitement imbriqués l'un en l'autre. 

Yan SERRE.
Article initialement paru dans le numéro 4 de Présences magazine. Retrouvez l'ensemble du magazine ici: www.presences-magazine.com 
Le texte peut être partagé en précisant la source et l'auteur. Retrouvez mes livres en cliquant:  ici

Affichage par page
Trier par

Les maladies du Bien ou la philosophie d'un ordinaire.

18,00 *
En stock
Expédition gratuite sous 1 jour
Poids du colis: 100 g
*
Les prix sur le site internet sont en euros sans facturation de TVA selon l'article 293b du CGI.
La livraison est gratuite dans le monde entier.